La médecine traditionnelle africaine face aux enjeux du moment

Médecine traditionnelle

Médecine traditionnelle africaine; quelles en sont les enjeux et qu’est-ce qu’elle suggère ?

En cette période de crise sanitaire et alors que la pandémie de la covid-19 continue de progresser aux quatre coins du globe, le monde entier a dû faire le triste constat qu’il n’existe pas encore ou toujours de traitements définitifs contre le coronavirus.

De l’hydroxychloroquine, au vaccin ou d’autres types de traitements, le monde scientifique semble divisé. Masques pas de masques, lockdown total, lockdown partiel, immunité collective; le monde politique tâtonne. Je précise que cette interview a été tournée avant la fin de l’année 2020. Comme ça vous connaissez le contexte…

Avec seulement 4,2% du total mondial de cas enregistré et contrairement aux prévisions, l’Afrique est le seul continent qui semble peut-être avoir réussi à tirer son épingle du jeu, avec beaucoup moins de cas par rapport aux prévisions de certains analystes.

Pourquoi le coronavirus a eu moins d’impact en Afrique ?

On parle du climat, on parle du jeune âge des populations du continent, on parle des médecines traditionnelles. 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) envisage de soutenir la médecine traditionnelle africaine dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

C’est ce qu’a annoncé l’institution dans un communiqué publié le samedi 19 septembre.

L’annonce intervient alors que les traitements à base de plantes médicinales se sont multipliés ces derniers mois en Afrique, dans le cadre des efforts des gouvernements pour trouver des solutions locales à la pandémie. Malheureusement, ces solutions ont souvent été controversées par de nombreux experts internationaux mettant en doute leur efficacité.

Un rapport du centre de recherche des Kew Gardens appelle la communauté internationale à s’intéresser aux végétaux africains, notamment pour lutter contre le Covid-19.

Dans cette interview, vous découvrirez les enjeux de la médecine traditionnelle africaine pour les populations africaines et pour le reste du monde. Cet article n’est qu’une invitation à découvrir ce que cette médecine propose et ce qui la freine.

N’hésitez pas à me donner vos avis.

À très bientôt !

Laissez un commentaire